Aller au contenu principal

Archives municipales

Archives municipales

Qu’est-ce qu’une archive ?

Tout est archive ! Les archives sont l’ensemble des documents produits dans le cadre d'une activité. Traditionnellement associées dans l'imaginaire collectif aux "vieux papiers", elles regroupent aussi photographies, documents audio-visuels ou données numériques, voire des objets. Le but de la conservation est triple : assurer les droits de la collectivité et des citoyens, documenter les missions des services à la lumières des actions antérieures et témoigner de l’histoire et du patrimoine de la Ville de Tulle.

En 2003, les Archives municipales de Tulle ont déménagé des greniers de l’Hôtel de Ville vers des locaux adaptés au 3e étage de la Maison de la Solidarité, au 25 quai Gabriel Péri. Chargés prioritairement de collecter, classer, conserver et communiquer des archives publiques produites par les différents services et établissements municipaux de la Ville de Tulle, les Archives municipales reçoivent des fonds d'archives privées (de familles, d'associations, d’entreprises, etc...), par voie de don, dépôt, legs ou acquisition qui viennent compléter les fonds publics.

Le service accueille sur place le public de chercheurs (généalogistes, universitaires, étudiants et lycéens, administrés…) au sein d’une salle de lecture disposant de 10 places de travail

Ce que l'on peut consulter en salle de lecture

 

  • L'état civil de la ville de Tulle

 

- Registres des naissances de 1802 à 1916.

- Registre des mariages de 1802 à 1942.

- Registre des décès de 1804 à 1980

Chaque année une nouvelle année est versée par le service de l'état civil, permettant la consultation des registres de naissances, mariages et décès. Pour les registres plus récents, s'adresser directement au service état-civil de la Ville de Tulle.

 

  • Les registres de délibérations des conseils municipaux depuis 1882.
  • Le cadastre napoléonien
  • D'une manière générale, tous les documents publics, sauf si des délais de communication particuliers l'empêchent.

 

L’accès aux archives est gratuit.