Aller au contenu principal

Un élagage raisonné pour garder les arbres en bonne santé

Tulle Ville
Les équipes techniques à pied d'oeuvre

Depuis le début de l’année les agents des espaces verts ont entrepris la taille des arbres dans la ville. Tilleuls, érables, charmes, platanes, chênes… (et talus) bénéficient d’une petite coupe d’entretien.

 

Le service des espaces verts intervient jusqu’en février sur des arbres situés : rue du 9 Juin 1944, rue du Docteur Valette, chemin du pont des soldats, parking du général Léonard Hounau, av. Winston-Churchill, parc de l'Auzelou, place Jean-Tavé, av. Victor-Hugo, stade de la Cible et au lotissement de Bourbacoup.

Les agents pratiquent différentes techniques en fonction des espèces (taille à nu, prolongement, relevage…). Deux agents travaillent depuis une nacelle (un qui tronçonne et un qui pilote), et trois agents sont mobilisés au sol pour récupérer les branches et les broyer. Ils assurent également la sécurité des passants.

Fini le temps de l’élagage systématique où les arbres étaient taillés tous les ans. Ils le sont désormais par roulement tous les 2 à 3 ans juste pour les nettoyer car les grosses branches charpentières ne pourraient pas supporter le poids d’un port libre. Un élagage trop fréquent risquerait également de fragiliser l’arbre qui a besoin de cicatriser après chaque intervention. Chaque élagage est ainsi l’occasion de faire passer une sorte de visite médicale à l’arbre et de s’assurer de son bon état de santé.

 

Une attention toute particulière est également apportée au choix des nouveaux arbres plantés. Des essences plutôt locales sont privilégiées en fonction de l’endroit de la ville où elles seront plantées. « Le but étant de ré-arborer la Ville avec des arbres adaptés au milieu dans lequel ils sont plantés », précise Stéphanie PERRIER, adjointe en charge de l’environnement, des espaces verts, des mobilités et de la santé environnementale. Elle ajoute que « près de 2.000 arbres devraient être plantés durant le mandat ».

 

A noter que le broyat est ensuite utilisé pour les différents massifs municipaux et peut être donné aux écoles et aux associations de jardins partagés qui le souhaitent. Une boucle zéro déchet dans la lignée écologique impulsée par le service depuis 2 ans.